The great Kamanzi

12000 Fbu
Prix en dollars : 10

Description

A propos du livre

Kamanzi est une histoire qui retrace le parcours très sombre d’un petit garçon de 11ans, Alex Kamanzi. Alex se retrouve captif du CLR, l’un des groupes rebelles de Mogadiscio en Somalie lorsque ce dernier attaque la résidence du diplomate Olivier Kamanzi, une attaque qui se termine par la mort de celui-ci ainsi que de sa femme Elisabeth Kamanzi. L’histoire relève la question des droits de l’enfant en situation de guerre qui devraient être respectés. Les enfants sont les premières victimes de la guerre et ils devraient être les premiers à être protégés. L’histoire relève également la bravoure de ce petit garçon qui tient tête aux tueurs et qui clame pour que les autres enfants détenus avec lui puissent exercer tous leurs droits et principalement le droit à la vie. Cette histoire explore les difficultés et les souffrances que peuvent engendrer ce genre de situation. Le ton est sérieux, parfois dur. Mon intention n’est pas d’apporter des réponses, des solutions à ces violences sans nom. Des violences qui se font au quotidien.

Mon intention est simplement de retranscrire sur papier les sentiments ressentis durant ces moments parfois très difficile de la vie.

Details du livre

Format: PDF (envoyé dans votre boite mail)

Taille du fichier: 881 KB

Nombre de pages: 88 pages

Editeur: Eagle Book (Décembre 2019)

Vendu par: Shaka Media Ltd

Langue: Français

 

A propos de l'auteur

Divin Ishimwe est un jeune artiste burundais de 19ans. Passionné par l’art comme certains jeunes de sa génération, il commence à écrire à l’âge de 13ans. Dans ses carnets gardés à la maison, il commence à produire deux, trois histoires que ses camarades de classe vont aimer de tout cœur. De romance à science-fiction, de critique à imagination, le jeune garçon ne s’arrête plus une fois que ses pensées sont lancées.

En 2017, il décide de se lancer dans le théâtre. Il intègre la compagnie Ouf, une troupe de théâtre assez jeune qui lui permettra de crier à haute voix et d’exprimer ses sentiments sans peur. Le jeune passionné ne tardera pas à monter sur scène.

Le 08 et 09 décembre 2017, on le voit sur la scène de l’Institut Français du Burundi en compagnie de ses amis dont Lewis Modeste Ihimbazwe, Laly Benita Sangano, Arnold Olol’Enyanya ainsi que Bertrand Irakoze dans la pièce « Tais-toi et Creuse » de Hala Moughanie mise en scène par Lyca Lynka Mugisha. Une pièce qui remporta le prix RFI théâtre 2015 et dans laquelle il va incarner le rôle principal d’un fils autiste traumatisé par la guerre. Le 09 Mars 2018, on le voit encore une fois sur scène en incarnant le rôle principal d’une fille violée par son oncle à 5ans dans la pièce « Umugore n’Umugabo », une pièce de Laura Sheila Inangoma mise en scène par Freddy Sabimbona. En Avril de cette même année, il interprète les deux pièces dans le festival International « Buja Sans Tabou », une occasion qui lui permettra de grandir et d’affronter un grand public. Lors de son parcours dans le théâtre, Divin Ishimwe connaitra aussi des formations intense et très riche en émotions sous la surveillance d’Odile Sankara et d’Aristide Tarnagda, deux formateurs Burkinabais.

Ne s’arrêtant pas par-là, Divin Ishimwe crée le 18 Aout 2018, sous le parrainage de la Miss Burundi 2017, un spectacle qu’il nommera « ARTATOUILLE » à l’honneur de l’art. Rassemblant une trentaine d’artistes connus de la capitale de Bujumbura, cet événement aura le privilège d’offrir au public un seul spectacle concocté par plusieurs artistes issus de domaines et milieux différents.

Après l’expérience acquise lors de son parcours artistique, le jeune garçon se rendra compte que pour un jeune burundais qui n’a pas d’argent c’est-à-dire qui ne doit pas utiliser l’argent de papa pour ces délires mais qui a le rêve, la seule façon d’y arriver sera de rester fort et d’y croire à tout prix. C’est ainsi qu’en mai 2019, il créera avec le soutien de Holyziner Igor Ntwari, un jeune photographe burundais hors pair ainsi que l’appui de quelques influenceurs burundais, un blog personnel qu’il nommera « Motiv » venant du mot « Motivation ». Un blog qui lui ouvrira les portes aux grands panels de conférence pour jeune. Et c’est dans cette même lignée qu’il décrochera la fameuse bourse de Higherlife foundation en tant que « High Student Talented ». Une fondation mise en place par le philanthrope et entrepreneur « Strive Masiyiwa » ainsi que sa femme « Tsitsi Masiyiwa ».

Pour un gladiateur, il l’est. Aujourd’hui, Divin Ishimwe termine ses études secondaires au Lycée Notre Dame de Rohero, un des prestigieux lycées burundais sous convention catholique en section science et se prépare à entrer à l’université où il prévoit faire « la politique internationale ». Il se prépare à devenir le leader et la voix des jeunes de demain, surtout des jeunes burundais au niveau national ainsi qu’international. En réalité, on ne peut que se poser la question d’imaginer ce qui se passe dans la tête d’un esprit aussi jeune que celui de Divin Ishimwe à son âge.


Acheter